tiré des intemporels pour enfants. Une première pour moi. Patrons très bien coupés mais ..... Un problème ? Où ça ? Comme d'hab, je ne lis pas les explications, je fonce, je décalque les patrons, je coupe, je surfile les bords. Jusque là, tout va bien. J'assemble les côtés comme cela est indiqué. Je ne connais pas bien les bébés mais enfin, cela me semble bizarre : le bébés maintenant auraient-ils les bras et le cou maigres ??? Je relis les explications. Nulle part cela est noté qu'il faut ajouter 1 cm de couture pour les côtés et un peu plus pour le bas du vêtement !!! Les marges de couture seraient-elles comprises ?? Et oui, cela est bien marqué mais dans un texte long comme le bras que personne ne lit !! Erreur fâcheuse. Et donc à moi, le découd-vite, les ciseaux. Vive le temps perdu !!

Comme j'aime bien les vêtements doublés, je fais deux vestes identiques l'une dans un coton qui vient de Toto et l'autre dans du lin bleu marine provenance mon stock - donc le stock baisse - enfin une bonne nouvelle !! Deux vestes identiques que j'assemble d'abord par les pans et l'encolure. Pour la suite, il faut aller la voir. Elle a fait un super tuto.
J'ai donc fini par lire l'intro de mon livre les Intemporels pour enfants. Elle insiste sur la qualité des finitions. Elle a totalement raison. C'est là que l'on fait la différence entre une tenue pour trainer chez soi et une tenue que l'on peut réellement porter. Je n'en étais pas trop convaincue à mes débuts de couture très pressée de finir. En fait, je me rends compte maintenant, qu'il vaut mieux défaire plusieurs fois si nécessaire que d'avoir un travail bâclé que de toutes façons, personne ne portera. Donc trêve de bla-bla, les photos :

DSC07787

DSC07788

J'ai donc choisi le cache-coeur et le sarouel, tous deux plébiscités par une majorité de bloggueuses.

Les détails : le noeud marin pour le ruban explications ici

DSC07789

Et enfin, le petit détail, la poche pour envelopper les petits vêtements à offrir.

DSC07792